La migraine est une maladie très courante mais très souvent mal diagnostiquée. En effet, beaucoup de migraineux s’ignorent ! Pourtant, la migraine n’est pas une fatalité ! Face à ce fléau, bénin mais potentiellement invalidant au quotidien, il existe des solutions efficaces.

Migraines ou maux de tête ?

Dans le langage courant, on a tendance à qualifier chaque mal de tête (ou céphalée) de migraine. Or, il existe plusieurs types de maux de tête. Les deux plus courants sont la migraine et les céphalées de tension. La migraine regroupe en fait plusieurs symptômes qu’il est bon de reconnaître. Dans les autres cas, il s’agira généralement de céphalées de tension.

Parmi les symptômes les plus caractéristiques de la migraine, on peut noter :

  • des crises douloureuses qui durent de 4 à 72 heures
  • des douleurs pulsatiles (battements) généralement d’un seul côté de la tête (unilatérale) ou près d’un oeil
  • des nausées et/ou des vomissements
  • une aggravation des symptômes due à la lumière, au bruit ou parfois aux odeurs.

Les migraines peuvent également s’accompagner de signes précurseurs visuels qui peuvent se manifester plusieurs heures avant la crise. On parle alors d’une « migraine opthalmique » ou « migraine avec aura ». Il s’agit le plus souvent de :

  • flashs, scintillements, stries lumineuses
  • trous dans le champ visuel ou vision floue

D’autres signes peuvent également annoncer une crise de migraine :

  • picotements, fourmillements autour de la bouche
  • difficultés pour parler
  • paralysies (rare)

Cependant, la majorité des migraineux ne ressentent pas d’aura avant leurs crises.

Chez certaines personnes, les migraines avec aura peuvent être dépourvues de céphalées (maux de tête), surtout chez les enfants ; dans ce cas, les autres symptômes seront alors de la fatigue, des douleurs abdominales, une irritabilité…

Quelles sont les causes des migraines ?

Les migraines sont le plus souvent provoquées par des causes extérieures telles que le stress, la fatigue ou encore le manque de sommeil. L’alimentation joue aussi un grand rôle dans la survenue des migraines puisque la consommation d’alcool et de certains aliments peuvent favoriser les crises. Parfois, les causes peuvent être hormonales… Il est possible que les causes déclencheuses diffèrent d’une crise à l’autre.

Le savez-vous ? Les femmes sont plus touchées par la migraine que les hommes. De même, les adolescents et les jeunes adultes sont plus susceptibles d’avoir des crises. Mais bonne nouvelle : les migraines se font plus rares vers 40 ans et disparaissent totalement à partir de 50 ans.

Comment la soulager et la traiter ?

Il existe de nombreux traitements médicamenteux contre la migraine. Malheureusement, la plupart d’entre eux sont tout simplement ignorés car les gens n’osent pas consulter pour des migraines et préfèrent s’auto-médicamenter. Or, cette auto-médication conduit souvent une prise excessive de médicaments, ce qui risque au contraire d’aggraver des symptômes de la migraine. Ainsi, si vos crises sont fréquentes et/ou très violentes et par conséquent handicapantes, il est important de consulter un médecin afin d’établir un plan d’action adapté.

En général, il existe deux types de traitements :

  • Les traitements de crise, destinés à être pris avant une crise. Ils permettent de soulager les symptômes de la crise et les douleurs associées. Parmi eux, on trouve :
    • les antalgiques (paracétamol, aspirine) : à utiliser en première intention pour des migraines peu ou modérément intenses.
    • les anti-inflammatoires non stéroïdiens, à base d’ibuprofène.
    • les triptans (sur ordonnance): médicaments spécifiques de la migraine.
  • Les traitements de fond, eux, sont à prendre pendant une période plus longue. Ils sont préconisés lorsque le traitement de crise ne suffit plus. Ils vont permettre de réduire la fréquence et l’intensité des crises en rendant le patient moins sensible aux facteurs déclenchants. Ils sont à prendre tous les jours pendant une période d’au moins 3 mois avant d’en ressentir l’efficacité.

Petite astuce : si vous préférez des remèdes plus naturels, pensez au Baume du tigre Blanc. Ce concentré d’huiles essentielles est très apprécié pour son efficacité contre les migraines modérées. En cas de crise, massez vous le front et les tempes avec une petite quantité de baume : effet apaisant garanti !

Peut-on prévenir les migraines ?

En complément de son traitement, on peut faire appel à des méthodes non-pharmacuetiques car il n’existe pas de traitement médicamenteux de prévention. Il en va donc de notre responsabilité d’adopter une bonne hygiène de vie.

Ainsi, on mange équilibré, sans excès, à heures fixes et on ne saute pas de repas. Concernant le sommeil, on dort suffisamment et on évite les grasses matinées et les siestes trop longues. Le stress étant une des causes déclencheuses, se relaxer peut être efficace contre les migraines. Ainsi, n’hésitez pas à essayer l’homéopathie pour vous aider à vous relaxer et à soulager la migraine. D’autres techniques telles que la sophrologie, l’hypnose, l’acupunture ou une thérapie comportementale et cognitive sont aussi à essayer.

Et surtout, on n’hésite pas à parler à son médecin traitant pour identifier les éléments déclencheurs et élaborer avec lui un traitement adapté !

Ne prenez plus votre mal en patience ! Vous savez maintenant que soulager et prévenir la migraine est à la portée de chacun.