Qui n’a jamais entendu parler des huiles essentielles ? Dans ces petits tubes caractéristiques se cachent de puissants concentrés issus de la nature. Dotées de nombreuses vertus contre une multitude d’affections plus ou moins courantes, elles sont de plus en plus reconnues pour leurs effets positifs sur le bien-être et sur la santé. Détails et conseils sur ces trésors de la nature.

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Une huile essentielle (appelée aussi essence végétale) est un concentré de molécules aromatiques et d’actifs très puissants, extrait d’une certaine partie (fleur, fruit, feuilles…) d’une plante dite aromatique. À travers un procédé appelé « distillation à la vapeur », ces molécules et actifs sont récupérés dans de l’eau. Ceux-ci sont ensuite isolés de l’eau et constituent l’huile essentielle (l’eau restante, quant à elle, est appelée hydrolat ou eau florale). Il existe d’autres méthodes d’extraction, notamment en ce qui concerne les agrumes dont on presse les zestes à froid. Ces huiles ne sont pas solubles dans l’eau, mais elles le sont dans de l’huile végétale ou dans de l’alcool.

Les propriétés de chaque huile dépendront de ses molécules. À ce jour, on compte plus d’une cinquantaine de propriétés médicales : analgésique (antidouleur), antibiotique, anti-inflammatoire, cicatrisante, antivirale etc., la liste est longue ! Les huiles essentielles peuvent s’employer toute seule ou en synergie, c’est-à-dire en associant différentes huiles essentielles pour bénéficier de plusieurs propriétés en même temps.

Huiles essentielles : les différentes utilisations 

Les huiles essentielles sont principalement utilisées dans le cadre de l’aromathérapie, qui consiste à rendre la santé mentale et physique plus harmonieuses. Les molécules biochimiques des huiles essentielles vont stimuler et aider l’organisme à faire face à différentes affections. Pour bénéficier des effets thérapeutiques des huiles essentielles, il existe plusieurs méthodes d’utilisation : 

  • en massage ou friction : les actifs passent à travers la peau pour finalement passer dans le réseau sanguin. C’est la méthode la plus efficace et la plus sûre.
  • en diffusion: à l’aide d’un diffuseur électrique, de minuscules particules d’huiles essentielles sont dispersées dans l’air.
  • en inhalation : elle peut être sèche (quelques gouttes sur un mouchoir, oreiller, écharpe…) ou humide (diluée dans un bol d’eau chaude). Idéal pour traiter les voies ORL (oreilles, nez, gorge…).
  • en absorption : l’huile essentielle ne doit pas être ingérée pure, mais diluée dans de l’huile végétale, du miel ou versée sur un demi-sucre ou encore un comprimé neutre. N’utilisez surtout pas d’eau (car elle ne se dilue pas dans l’eau, risques donc de brûlures) !

En outre, on peut aussi utiliser les huiles essentielles diluées pour la confection de cosmétiques, bains moussants, gels douches, savons etc. Elles peuvent aussi parfumer des produits d’entretien pour la maison. Plus étonnant encore, les huiles essentielles s’utilisent aussi parfois pour aromatiser des plats de cuisine. Attention : toutes huiles essentielles ne se prêtent pas à tous les modes d’utilisation : renseignez-vous bien avant !

Choisir des huiles essentielles de qualité 

Qualité = plus d’efficacité. Préférez les huiles essentielles bio, 100 % naturelles (non modifiée, ni diluée) et 100 % pure (non diluée avec d’autres huiles ou substances). Assurez-vous également que figurent sur l’étiquette la composition (dans le cas où elle ne serait pas pure), l’origine, le nom commun et le nom latin, la partie de la plante distillée, la méthode d’extraction, la date d’expiration et les modalités d’utilisation… c’est un gage de sérieux. Enfin, n’achetez pas d’huiles essentielles conditionnées dans un flacon en verre transparent : étant très sensibles à la lumière du soleil, elles risqueraient de très vite s’altérer.

Quelques huiles essentielles indispensables

Vous souhaitez vous mettre aux huiles essentielles ? Elles peuvent vous permettre de soulager de nombreux mots du quotidien : rhume, ballonnements, fatigue… il y a une huile pour tout. Utilisées correctement, elles ont parfaitement leur place dans la trousse à pharmacie familiale. Voici quelques huiles que tout néophyte devrait connaître, avec quelques-unes de leurs nombreuses d’utilisation :

  • HE de lavande vraie : stress (insomnie, anxiété, agitation), cicatrices, rougeurs, acné, maux de tête…
  • HE de citron : fatigue, états grippaux, angines, indigestion, ballonnements, nausées et vomissements…
  • HE de tea tree : herpès, verrue, mycoses, rhino-pharyngite, maux de gorge, poux, varicelle…
  • HE de menthe poivrée : douleurs musculaires et articulaires, migraines, flatulences, mal des transports, choc émotionnel…
  • HE d’eucalyptus radiata : grippe, rhume, sinusite, toux, déficience immunitaire…

À savoir : prenez le temps de bien vous renseigner sur les différentes propriétés et les modes d’utilisation de chaque huile. Veillez aussi à respecter les dosages et la fréquence des prises. En prendre plus qu’il n’en faut ne sert à rien et expose à des risques de complications.

Huiles essentielles : précautions d’emploi

Il ne faut pas oublier que les huiles essentielles sont très puissantes : elles ne sont donc pas sans danger. Une mauvaise utilisation pourrait avoir de sérieuses répercussions sur la santé. Voici quelques précautions :

  • N’utilisez jamais une nouvelle huile essentielle sans vous être suffisamment renseigné auparavant auprès d’un professionnel de la santé ou d’un livre de référence sérieux. Il est important de connaître les dosages adéquats, la fréquence d’utilisation, mais aussi les risques et les contre-indications.
  • Conservez toujours les huiles essentielles hors de la portée des enfants.
  • Les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les jeunes enfants ne devraient pas utiliser d’huiles essentielles sans avis médical. Il en va de même pour les personnes épileptiques et/ou ayant un problème de santé grave.
  • Effectuez toujours un test cutané (sur le pli du coude) 24 heures avant d’utiliser une huile essentielle en massage ou friction.
  • Ne jamais injecter d’huile essentielle à l’aide d’une seringue ! Ne pas en mettre dans les yeux, ni dans le nez.

Il est essentiel de toujours lire attentivement les étiquettes et/ou les instructions des huiles essentielles que vous achetez. En effet, les recommandations et les modes d’utilisation diffèrent selon le type d’huile essentielle.

Utilisées correctement et avec précaution, les huiles essentielles sont de précieuses aides pour la santé.