Le principe du changement d’heure est simple. Il consiste à adapter l’heure officielle en avançant ou retardant l’horloge de 1 heure. Ainsi pendant les heures d’hiver, les horloges reculent d’une heure. Au lieu de 7 heures du matin, il sera 6 heures. Pour certains spécialistes, ce changement a des conséquences sur le rythme de fonctionnement interne de l’organisme, plus ou moins importantes selon les personnes.

Rappel historique

En 1784, Benjamin Franklin, physicien américain a émit l’idée d’ajuster les heures aux changements de saisons, dans le but d’économiser de l’énergie. En 1907, William Willet (inventeur et entrepreneur britannique) publie une brochure appelée « Waste of Daylight » (Gaspillage de la lumière du jour) dans laquelle il explique le processus. L’Allemagne fut le premier pays à intégrer cette nouvelle mesure, suivi par l’Angleterre en 1916. La France le fera également la même année. En 1945, le changement d’heure fut annulé suite à l’occupation allemande, puis réinstauré en 1975. En 1998, les pays de l’Union européenne harmonisent leurs dates de changement d’heure pour favoriser l’économie et les échanges. Bien que plusieurs pays y participent, d’autres comme la Russie, la Turquie, l’Argentine, la Chine et l’Afrique du Sud par exemple n’ont pas recours à cette mesure.

Le changement d’horaire et notre santé

Les changements d’horaires ont pour effet principal la perturbation du sommeil. Les jeunes enfants et les personnes âgées sont les plus sensibles au changement d’heure. Il leur faut parfois plusieurs jours voire quelques semaines avant de s’habituer aux nouveaux horaires.

L’horloge biologique est étroitement liée à une hormone : la mélatonine. En fonction de la quantité de lumière, le corps va secréter plus ou moins d’hormones qui vont régler la fonction d’éveil ou de sommeil. Le changement d’heure peut aussi dans certains cas favoriser les épisodes de dépressions saisonnières, associée au manque de lumière.

Comment mieux se préparer au changement d’heure ?

  • Régler les horloges dès le samedi soir :

Bien que la plupart des appareils changent d’heure automatiquement, changer manuellement l’heure des appareils la veille permet de s’adapter « psychologiquement », surtout pour les enfants et les personnes âgées.

  • Les siestes sont bienvenues :

Si la fatigue vous guette dans les jours suivants le changement d’heure, n’hésitez pas à instaurer de courtes siestes dans votre journée (pas plus de 20 à 30 minutes pour qu’elle soit bénéfique).

  • S’adapter progressivement :

Heureusement que le changement d’heure a lieu un dimanche ! Il serait tentant de dormir une heure de plus, mais cela est déconseillé surtout chez les enfants. Essayez au début de vous réveiller à la même heure que d’habitude (donc par exemple, si vous vous leviez à 7h30 durant l’heure d’été, levez-vous à 6h30) et durant la semaine, décalez petit à petit l’heure de réveil afin de vous caler progressivement sur le nouvel horaire. Cela est préférable chez les enfants dont le sommeil peut être perturbé suite à un changement brusque. Astuce : vous pouvez régler l’heure de vos appareils à l’avance afin mieux vous y préparer.

Vous êtes sous traitement médical ? Pas de panique, ! Une heure de décalage n’est pas dramatique selon les professionnels de la santé.

  • Profitez de la lumière !

Le manque de lumière durant l’automne et l’hiver peut provoquer chez certaines personnes des épisodes de déprimes voire de dépression saisonnière. Le manque de lumière provoque également une augmentation de la production de mélatonine, ce qui va contribuer à être plus fatigué.

C’est pourquoi il est important de profiter au maximum du soleil en prenant l’air dehors ou en restant dans des pièces bien éclairées. Si le soleil peine à sortir le bout de son nez, pensez à la luminothérapie. À l’origine utilisée pour traiter les dépressions saisonnières liées à la morosité de l’hiver et au manque de lumière, il s’agit de prescrire des séances de luminothérapie durant lesquelles les patients sont invités à rester trente minutes par jour près d’une source lumineuse particulière.

N’ayez plus peur du changement d’heure en hiver !