Les dents sont bien sûr essentielles pour manger, mais elles sont aussi un atout de séduction. Avoir des dents blanches est un fantasme pour de nombreuses personnes. Cependant, les dents sont susceptibles de perdre leur éclat naturel. En cause : l’alimentation, le tabac, certaines maladies… Mais alors, peut-on prévenir le jaunissement ? Existe-il des moyens naturels pour retrouver les dents blanches ? Détails et explications.

Comment les dents deviennent-elles jaunes ?

Totalement bénin, le jaunissement des dents est avant tout un problème esthétique, qui peut avoir de grandes répercussions sur la vie d’un individu (notamment au niveau de la confiance en soi). La couronne des dents (partie émergée de la dent) est composée de deux couches : la dentine et l’émail. La dentine est une partie irriguée de petits vaisseaux sanguins et est de coloration ivoire. L’émail recouvre la dentine et est de couleur blanche nacré. À savoir : à part les dents de lait qui contiennent peu de dentine, les dents d’un adulte ne peuvent pas être naturellement parfaitement blanches.

Un jaunissement prononcé des dents est donc dû à plusieurs processus, favorisés par l’âge, mais aussi par d’autres facteurs : d’une part, la dentine va prendre une teinte plus prononcée (de jaune à brun) à cause de sa nature perméable, et d’autre part, l’émail va devenir de plus en plus fin et translucide, avec pour conséquence que la dentine se voit plus. Le tartre et la plaque dentaire affectent aussi la couleur des dents.

Les différents facteurs des dents jaunes 

Causes intrinsèques : 
  • La génétique : malheureusement, tout le monde n’est pas destiné à avoir un sourire éblouissant dès la naissance. La couleur naturelle de nos dents est pour beaucoup déterminée par la génétique et nous est transmise héréditairement.
  • Certains médicaments : à cause de la nature vascularisée de la dentine, les substances des médicaments y passent aussi. Certains antibiotiques à base de tétracycline peuvent occasionner une coloration jaune, brune, voire grise des dents. Ces médicaments sont particulièrement à éviter chez les enfants de moins de 8 ans, ainsi que chez les femmes enceintes ou allaitantes (dans ces deux derniers cas, les médicaments peuvent provoquer des tâches sur les dents de l’enfant à travers la mère).
Causes extrinsèques : 
  • La tabac : après le facteur héréditaire, c’est la cause de jaunissement des dents la plus courante, en plus des nombreuses autres affections bucco-dentaires que le tabac provoque (mauvaise haleine, problèmes de gencives, inflammation, plaque et tartre dentaires…). En cause : le goudron et la multitude de produits toxiques que contiennent les cigarettes.
  • Les aliments : certains aliments ont un fort pouvoir colorant. On peut citer le café, le vin rouge, le thé, les sucreries, les fruits rouges ou encore les sodas. C’est pourquoi il est important de se brosser les dents à chaque repas.
  • Le fluor : plus surprenant car il rentre dans la composition de nombreux dentifrices. Néanmoins, le fluor peut, si utilisé en trop grandes quantités, occasionner des tâches sur les dents (fluorose) et les ternir. Pour mieux doser votre dentifrice, mettez-en l’équivalent d’un petit pois sur votre brosse à dents.
  • Une mauvaise hygiène bucco-dentaire : ne pas se brosser les dents au moins deux fois par jour à des conséquences sur la coloration des dents. Le brossage est primordial, car il permet d’éliminer les débris alimentaires restés coincés entre les dents. Une bonne hygiène bucco-dentaire permet de réduire le risque de tartre et plaque dentaire.

Comment retrouver des dents blanches ?

Avoir ou retrouver la blancheur d’antan est un fantasme pour beaucoup de gens. De nombreuses méthodes, plus ou moins efficaces et onéreuses, ont vu le jour pour satisfaire cette envie. Attention : des dents légèrements jaunies donneront des résultats plus satisfaisants que des dents d’une couleur jaune plus prononcée, car ces teintes sont assez difficiles à blanchir sans un traitement agressif.

Dentifrices blancheur : 

En réalité, les dentifrices blancheurs ne vont permettre que de polir l’émail. En effet, un émail plus lisse réfléchira mieux la lumière, ce qui rendra les dents plus brillantes (mais pas forcément plus blanches). Attention à ne pas trop en abuser : leur nature abrasive peut fragiliser l’émail. Il est préférable donc de les alterner avec un dentifrice classique.

Pour les adeptes de produits naturels, vous pouvez concocter votre propre dentifrice blancheur maison grâce à des ingrédients simples comme le bicarbonate de soude, l’huile de coco, le charbon végétal activé un peu de jus de citron ou encore du curcuma.

Les kits de blanchiment 

En stick, gel, gouttière ou encore bandelettes, de nombreux kits de blanchiment sont disponibles en supermarchés, en pharmacie ou sur internet. À base de peroxyde d’hydrogène (présent dans l’eau oxygénée), ils vont agir à travers l’émail afin de blanchir la dentine.

Avertissement : une utilisation abusive de produits à base de péroxyde d’hydrogène peut être très nocive pour les dents. Il est important de vérifier la concentration en péroxyde d’hydrogène des produits et kits que vous achetez (en particulier ceux venant du net, qui ne sont pas toujours conformes aux réglementations françaises). Enfin, si vous présentez des caries, le péroxyde d’hydrogène risque de pénétrer dans la dent et fortement l’abîmer. En cas de doute, consultez toujours un dentiste au préalable.

Recourir à un blanchiment professionnel 

Effectué par un dentiste, il s’agit de la technique de blanchiment des dents la plus onéreuse (comptez tout de même entre 400 et 800 euros), mais aussi la plus efficace. Après application d’une pâte à base de peroxyde d’hydrogène (beaucoup plus concentrée que les solutions vendues pour le grand public), le dentiste va diriger un laser sur les dents afin que le produit agisse plus rapidement. Les résultats sont visibles dès la fin de la séance.

Attention, cette opération n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale, ni prise en charge par de nombreuses mutuelles, car il ne s’agit que d’un soin esthétique.

Mettre des facettes dentaires

Plus qu’une opération de blanchiment, mettre des facettes dentaires permet aussi de renouveler son sourire au niveau de l’alignement, de la forme ou encore de l’espacement entre les dents. Faites sur mesure, elles sont collées sur le devant des dents existantes, rapidement et sans aucune douleur. Plus onéreux qu’un blanchiment chez le dentiste, mais beaucoup moins cher que des couronnes, des prothèses ou implants dentaires, les facettes gagnent à être plus connues.

Faites en porcelaine (céramique) ou en résine, les facettes sont faites pour durer longtemps, sans perte de blancheur (vous avez d’ailleurs la possibilité de choisir leur teinte). Il faut toutefois continuer à avoir une hygiène bucco-dentaire optimale pour prendre soin des facettes. Côté coût, il faut compter de 350 à 1000 euros, selon la matière des facettes. Attention : les facettes ne peuvent être installées que si les dents et les gencives sont saines.

À vous le sourire éclatant !