Comme chaque année, nous passerons à l’heure d’été ! Préparez-vous donc à avancer vos montres d’une heure. Toutefois, le passage à l’heure d’été semble menacé et nombreux sont ceux qui veulent se débarrasser de cette mesure. Est-ce que le passage à l’heure d’été est vraiment bénéfique ? Y a-t-il des risques pour la santé ? Détails et explications.

Changement d’heure : la petite histoire

Bien que le changement d’heure date de bien avant, on retiendra principalement que c’est à la suite du choc pétrolier de 1973 qu’a été envisagé le changement d’heure en été pour réaliser des économies d’énergie, en faisant coïncider les heures de consommation d’électricité avec les heures d’ensoleillement. La mesure est par la suite mise en place en 1976. Ce sont aujourd’hui près de 70 pays dans le monde qui ont progressivement adopté le changement d’heure en été. En 2001, les pays de l’Union Européenne ont harmonisé le changement d’heure afin que les réseaux de transports et de communication soient toujours synchronisés.

Le saviez-vous : l’heure d’hiver, considérée comme l’heure « normale », n’est pourtant pas l’heure que l’on devrait normalement suivre en France. En effet, la France a un décalage d’une heure par rapport à son fuseau horaire géographique, pour des raisons économiques et politiques. C’est pourquoi on dit que nous avons un horaire GMT/UTC +1. Ainsi, en été, la France est en réalité en retard de deux heures par rapport à l’heure solaire.

Bientôt la fin du changement d’heure en Europe ?

Le jeudi 8 février 2018, le Parlement Européen votait en faveur d’une mesure pour supprimer les changements d’heure en été et en hiver. Avec 382 voix favorables sur 594, il est fort de constater que le changement d’heure ne fait plus l’humanité. En cause ? Le caractère jugé obsolète de cette mesure (grâce aux nouvelles technologies qui font consommer beaucoup moins d’énergie qu’avant), mais aussi de nombreux effets néfastes sur la santé.

Les effets néfastes du changement d’heure en été

On s’adapterait plus facilement et plus rapidement au passage à l’heure d’hiver qu’au passage à l’heure d’été. Qu’en disent les professionnels de la santé ? Plusieurs études ont été menées afin de determiner si le changement d’heure desservait vraiment le bien-être ou non. Et plusieurs résultats convergent en faveur des détracteurs au changement :

  • Le nombre d’AVC augmenterait de 8 % dans les jours suivants le changement d’heure en été, selon une étude du docteur finlandais Jori Ruuskanen.
  • Le risque de troubles de l’appétit, de l’humeur et de l’attention/concentration augmenterait également
  • Le rythme circadien connaîtrait des dérèglements plus ou moins importants, notamment pour les personnes les plus vulnérables (enfants, personnes âgées et personnes fragilisées). Cela perturberait la production de mélatonine, une des hormones indispensables à l’endormissement.
  • Selon plusieurs études, le décalage horaire inciterait une consommation plus importante d’alcool, de tabac et encouragerait à manger beaucoup plus.
  • Le passage à l’heure d’été aurait aussi des effets plus graves : augmentation du nombre de suicide, d’accidents de la route mortels (+ 6,5 % : c’est l’une des raisons pour laquelle la Russie a d’ailleurs abandonné le changement d’heure en 2011).
  • Plus insolite, le changement d’heure aurait également des conséquences négatives sur les animaux domestiques, comme la vache laitière.

Les astuces pour mieux vivre la transition

Certains groupes de personnes (enfants, personnes âgées et personnes malades) sont plus vulnérables au changement d’heure en été. En effet, les jours se rallongent et les nuits sont plus courtes. De plus, le passage à l’heure d’été se faisant un dimanche, il ne reste à beaucoup d’entre nous une seule journée pour s’adapter au changement avant de reprendre ses activités en semaine. Rassurez-vous, il existe des petites astuces et conseils pour opérer une transition plus douce pour l’organisme :

Quelques jours avant le changement d’heure :
  • Couchez-vous plus tôt, jusqu’à un quart d’heure avant l’heure de coucher habituelle. Cela permettra de ne pas trop altérer la longueur de vos nuits. Veillez cependant à bien conserver la même durée de sommeil qu’auparavant.
  • Pour les bébés et les enfants, décalez les étapes importantes de la journée d’une demi-heure : bain, repas, coucher et réveil.
  • Privilégiez un sommeil de qualité. Évitez les écrans dont la lumière bleue peut perturber le sommeil.
Dans la journée du dimanche :
  • Évitez de faire la grasse matinée. Cela vous évitera de manquer de trop d’heures de sommeil le lundi matin.
  • Évitez de consommer du café après 14h ; vous risqueriez de vous endormir un peu plus tard.
Dans les jours qui suivent le changement d’heure : 
  • Multipliez les occasions de vous reposer : petites ou micro-siestes seront vos alliées (pas plus de 20 minutes !)

 

Vivez le changement d’heure sereinement !