Dans cette société où tout le monde est pressé, nombreux sont les personnes qui n’ont pas le temps de cuisiner. Petit à petit, le fast-food s’est imposé comme un style de vie. Enfants, adolescents, adultes : tout le monde est concerné. Entre 2011 et 2015, le chiffre d’affaires dans le secteur de la restauration rapide en France a progressé pour atteindre près de 18 milliards d’euros, selon le portail de statistiques Statista. C’est un business rentable, mais qui n’est pas sans conséquence pour la santé. SHOP PHARMACIE fait le point.

Qu’est-ce qu’un aliment ultra-transformé?

Ce sont des aliments produits par les industriels. Avec des taux élevés de calories, ils contiennent des conservateurs, des colorants, des arômes artificiels, etc. Ces produits sont nombreux dans les rayons des supermarchés et servis dans les restaurants communément appelé « fast-food ». Cette nourriture ultra-transformée est riche en sucre, en sel, en gras et en produits chimiques. En revanche, elle comporte peu de fibres ou de vitamines. Dans ces conditions, comment lutter efficacement contre des maladies comme le diabète et l’obésité ? Quel est l’impact des fast-foods sur la santé ?

Les effets en bref 

  • Le sucre et le gras : les nourritures des fast-foods contiennent beaucoup de sucre. Les sodas à eux seul contiennent plus de sucre que la quantité journalière recommandée. Les acides saturés présents en grandes quantités dans les steaks, les biscuits ou encore la pâte de pizza augmentent le taux de cholesterol et le risque d’attraper un diabète de type 2.
  • Le sel : la combinaison de gras, de sucre et de beaucoup de sel rend les denrées des fast-foods appétissantes pour certaines personnes. Cependant, une nourriture trop salée peut conduire à une rétention d’eau. C’est pourquoi on peut se sentir ballonné après avoir mangé un fast-food. Le sel peut aussi augmenter la pression sanguine, ce qui peut avoir des conséquences sur le cœur et le système cardio-vasculaire.

Le risque sur les gènes

Les scientifiques se sont aussi intéressés aux conséquences de la nourriture des fast-foods dans le domaine de l’épigénétique. Des chercheurs de l’université de Bonn en Allemagne ont mené une expérience sur des souris, publiée dans la revue CELL. Des souris ont été nourries avec une alimentation similaire à celle des fast-foods. Les chercheurs ont d’une part observé une prolifération de cellules immunitaires dans le sang des rongeurs. La nourriture malsaine est identifiée par l’organisme comme étant une infection. D’autre part, ils ont observé que des gènes ont été activés en réaction aux défenses immunitaires. À long terme, cette nourriture industrielle pourrait transformer la manière dont l’information génétique est lue par l’organisme.

Le risque de cancer

Une autre étude publiée dans la revue BMJ, cette fois réalisée avec la participation de 104 980 volontaires, a établi un lien entre l’alimentation ultra-transformée et le cancer. Les habitudes alimentaires de près de 105 000 personnes, dont 78 % de femmes, ont été suivis de 2009 à 2017. Les résultats donnent un total de 2228 cas de cancer dont 739 cas de cancer du sein et 281 cas de cancer de la prostate. L’étude souligne qu’augmenter de 10 % la proportion d’aliments ultra-transformées accroît de 12 % le risque de cancer global et du sein.

Existe-il une alternative ?

Pour une alimentation saine, il convient de changer ses habitudes alimentaires :

  • Augmentez la quantité de calories végétales, mangez 5 fruits ez légumes par jour.
  • Prenez le temps de cuisiner chez vous
  • Optez pour les produits bio

Le risque de l’alimentation industrielle pour la santé est non négligéable. Il est conseillé d’en réduire la consommation.