Chaque année, le premier mardi du mois de mai est consacré à la journée mondiale de l’asthme. Son but : sensibiliser le grand public sur la maladie en vue d’une meilleure prise en charge. Car nombreuses sont les personnes qui souffrent d’allergies et d’asthme : en France, l’asthme toucherait plus de 4 millions de personnes, selon l’association Asthme et Allergies. Les enfants représentent environ 11 % de cette population asthmatique. SHOP-PHARMACIE vous explique le lien entre asthme et allergie.

Qu’est-ce que l’allergie et l’asthme ?

L’allergie est une hypersensibilité du corps à un élément étranger normalement inoffensif appelé allergène. Une fois l’allergène détecté, le système immunitaire réagit pour défendre l’organisme. Cela peut par conséquent provoquer des problèmes cutanés, oculaires, digestifs ou respiratoires.

L’asthme, lui, est dû à une inflammation des bronches causée par plusieurs facteurs (virus, allergènes…). Quand les muscles autour des bronches se contractent, l’air passe difficilement. La personne asthmatique a donc des difficultés pour respirer. L’édition 2017 du rapport « L’état de santé de la population en France  » indique qu’en 2014, l’on a dénombré plus de 64 000 séjours hospitaliers pour asthme. Près de 65 % des séjours concernent des enfants âgés de moins de 15 ans. Les enfants sont donc plus exposés que les adultes.

Asthme et allergènes : existe-t-il un rapport ?

L’organisme réagit en libérant des anticorps allergiques dès qu’il repère un allergène. Il s’en suit une réaction immédiate de libération de substances chimiques qui réagissent avec l’allergène. Ensuite, survient une deuxième phase d’amplification de la réaction allergique, plusieurs heures après le contact avec l’allergène. La réaction immédiate crée une obstruction des bronches, caractérisée par une contraction des muscles des bronches qui entraîne des difficultés respiratoires.

Les principaux allergènes d’origine respiratoires misent en cause sont : la pollution, les pollens, le tabac ou encore les poils d’animaux domestiques (chien, chat..). Si l’asthme est bien contrôlé, il est possible de vivre avec sans que cela ait d’impacts négatifs sur le quotidien.

Asthme : en finir avec les idées reçues 

Les idées reçues proviennent d’une méconnaissance de la maladie. En voici quelques-unes :

  • Interrompre son traitement dès qu’on se sent mieux : l’asthme est une maladie chronique qui peut sévir à tout moment. N’interrompez pas votre traitement sans l’avis d’un médecin.
  • Je suis asthmatique, je ne peux pas faire de sport : le sport n’est pas totalement contre-indiqué pour les asthmatiques. Il peut être bénéfique : le sport aide à renforcer les muscles qui permettent de respirer et contribue à développer les capacités respiratoires. En revanche, il faut prendre des précautions : il est essentiel de consulter un médecin avant la pratique d’une activité sportive. Certains sports comme la plongée sous-marine ou l’équitation ne pourront pas convenir à tous les profils d’asthmatiques.
  • Dois-je arrêter mon traitement parce que je suis enceinte ? Il est important que le traitement soit poursuivi pendant la grossesse. Une crise pourrait priver le fœtus d’oxygène, ce qui peut nuire au développement adéquat du fœtus.

Quelques règles à suivre en cas de crise d’asthme 

Attention : ne négligez jamais une crise d’asthme ! Voici les gestes à suivre en cas de crise :

  1. Prendre 1 à 2 bouffées de son bronchodilatateur
  2. S’asseoir bien droit et essayer de se calmer en respirant lentement et profondément
  3. En l’absence d’amélioration, reprendre 2 bouffées du bronchodilatateur
  4. S’il n’y a toujours pas d’amélioration :
  • adulte et adolescent: prendre de 4 à 10 bouffées toutes les 20 minutes pendant 1 heure (soit 3 fois par heure)
  • enfant de moins de 6 ans: prendre jusqu’à 5 bouffées toutes les 20 minutes pendant 1 heure (soit 3 fois par heure)
  1. Appeler les secours (112 ou 15) et prendre du corticoïde en attenda
  2. Répéter l’étape 4 si les secours mettent plus de 10 minutes à arriver.

 

Ne prenez pas les crises d’asthme à la légère !