Le mal de dos serait-il le nouveau mal du siècle ? Selon l’OMS, 80 % de la population en sera touchée à un moment ou à une autre de sa vie. En France, ce serait près de 2/3 de la population qui auraient ou auront un mal de dos. Alors, pourquoi ce mal est-il aussi répandu de nos jours? Et surtout, comment le soulager ? Détails et explications.

Les différents types de maux de dos

Selon l’endroit de la colonne vertébrale touchée, les maux de dos portent des noms différents.

  • La cervicalgie : touche la partie supérieure de la colonne vertébrale (les cervicales).
  • La dorsalgie : il s’agit d’une douleur au niveau des vertèbres dorsales. La dorsalgie est la plupart du temps due à une mauvaise posture (en passant des heures assis au bureau par exemple), mais aussi à des facteurs comme le stress, les tensions ou la fatigue. Ces derniers vont inciter les muscles dorsaux à se contracter générant ainsi de la douleur.
    Attention, ne négligez pas les maux de dos : une dorsalgie peut être également due à des douleurs provenant des organes internes tels que le cœur ou les poumons (et donc des pathologies potentiellement graves).
  • La lombalgie (ou lumbago) : c’est une douleur localisée sur le bas du dos, au niveau des vertèbres lombaires. Elle est souvent créée par les mouvements et soulagée par le repos. Tout comme la dorsalgie, la lombalgie peut être due à une mauvaise posture, au port de charges lourdes ou à une posture assise tenue trop longtemps.

Les causes possibles du mal de dos

Les maux de dos peuvent être imputés à mille et une causes. En effet, la colonne vertébrale est composée d’une multitude d’éléments : muscles, ligaments, nerfs, tendons, articulations, vertèbres… une anomalie à l’une de ces parties peut provoquer de la douleur. Les causes les plus courantes sont :

  • Les causes traumatiques : faux mouvements, accidents, chocs, chutes peuvent porter atteinte à la colonne vertébrale
  • Les mauvaises postures : au bureau, dans la voiture… La société d’aujourd’hui passe beaucoup plus de temps assise que nos ancêtres. Le problème : on reste assis plus longtemps, mais aussi de manière incorrecte et le dos en souffre.
  • L’âge : perte d’élasticité et de tonicité des muscles favorisent les maux de dos à la longue. Des maladies comme l’arthrose peuvent aussi provoquer des maux de dos.
  • Sédentarité : le manque de mouvement entraîne une faiblesse musculaire, le dos est donc moins soutenu.
  • Une trop grande sollicitation du dos : certaines professions sollicitent grandement le dos à longueur de journée : ouvriers, déménageurs, manutentionnaires, agriculteurs, femmes de ménage…
  • Causes physiologiques : grossesse, ménopause, cycle menstruel…
  • Troubles émotionnels et psychologiques : stress, anxiété et dépression… ce sont des troubles psychologiques qui peuvent occasionner et/ou aggraver un mal de dos en entraînant des tensions dans les muscles.

Mal de dos : les précautions à prendre

Si la douleur d’un mal de dos persiste, cela peut être dû à un rhumatisme inflammatoire (arthrite, arthrose ou ostéoporose), à une tumeur ou encore à une réaction inflammatoire ou infectieuse, telles que la spondylarthrite ankylosante (qui peuvent entraîner des douleurs dorsales chroniques si elles ne sont pas prises en charge suffisamment tôt).

Il est essentiel de consulter un médecin dès qu’une douleur aiguë se répète trop souvent ou que la douleur chronique dure trop longtemps. Les personnes âgées ne doivent pas tarder à consulter en cas de mal de dos, car l’arthrose n’est pas la seule raison, bien qu’elle soit la plus fréquente.

Comment prévenir et soulager les maux de dos ?

Prévention : 

  • Il est important de pratiquer une activité physique au quotidien afin de tonifier son dos. Des activités telles que la natation, le vélo ou encore la gym ballon sont parfaites pour se mettre en forme tout en douceur. En effet, l’exercice va permettre dans un premier temps de combattre la sédentarité et de prévenir la fonte des muscles dont le rôle est de soutenir le squelette. Ensuite, l’activité physique va aussi contribuer à garder un poids régulier. L’obésité (IMC supérieur à 30) fragilise le squelette.
  • Faites également attention à choisir une bonne literie : les conséquences d’une literie défectueuse peuvent être conséquentes sur la colonne vertébrale et donc aggraver le mal de dos sur le long terme. Attention aussi à ne pas rester allongé trop longtemps : beaucoup de personnes croient à tord que prendre un repos extensif soulagera le mal de dos. Au contraire, cela risque d’aggraver les douleurs.
  • Changez régulièrement de position lorsque vous restez longtemps assis. Il est recommandé de faire étirements toutes les heures. Apprenez aussi à porter les charges lourdes correctement (en utilisant plutôt la force des jambes lorsque vous soulevez la charge du sol).

Traitements : 

Il n’existe pas de traitement type pour soulager les maux de dos, car cela dépendra de chacun. Parmi les traitements les plus proposés, on trouve dans un premier temps les médicaments analgésiques qui vont servir à soulager la douleur. Le médecin peut aussi dans certains cas prescrire des décontractants musculaires (myorelaxants) ou des anti-inflammatoires.

Des séances chez un ostéopathe ou kinésithérapeute, selon la nature du mal de dos, peuvent être prescrites pour soulager les maux de dos aigus ou chroniques. Ces thérapies offrent généralement de bons résultats, parfois en quelques séances seulement. Au quotidien, des massages de relaxation peuvent aussi contribuer à soulager les douleurs, surtout chez les sujets stressés.

La chirurgie peut être parfois nécessaire dans des cas de tumeurs, de hernies discales ou encore de rétrécissement du canal vertébral. Enfin, des psychothérapies peuvent être envisagées lorsque les causes sont psychologiques.

 

Vous savez désormais tout sur le mal de dos. Ne vous mettez pas votre dos… à dos !