Le fer entre dans la composition de l’hémoglobine, de la myoglobine et joue un rôle primordial dans l’oxygénation du corps. Un bas taux de ferritine (protéine régulant le stockage du fer) dans l’organisme peut conduire à une anémie. Découvrez les causes, les symptômes et les traitements liés à un faible taux de fer dans l’organisme.

Quelles sont les raisons d’un manque de fer ?

Généralement, le manque de fer est dû à une baisse substantielle d’apport en fer ou une fuite d’apport en fer (saignements). Chez les femmes, la perte en fer est plus accrue en période de règles, pendant la grossesse et pendant l’allaitement.

Pour ceux ou celles qui adoptent un régime végétarien ou végétalien , ils ont besoin de consommer presque le double de la quantité quotidienne d’aliments contenant du fer (fruits, légumes, céréales, haricots…) comparé aux non-végétariens, car le fer d’origine animale (fer héminique) est mieux absorbé que celui d’origine végétale (fer non héminique).

Les séances d’activité physique intenses font aussi perdre du fer. Quand vous pratiquez par exemple le marathon vous perdez du fer en petite quantité par la sueur et l’urine.

Après un don de sang, le taux d’hémoglobine diminue temporairement, mais le corps en produit de nouveau. C’est pourquoi il faut manger des aliments riches en fer après un don de sang.

Les symptômes du manque de fer

L’anémie est la forme la plus grave d’une carence en fer. Mais comment détecter un manque en fer sans anémie ? Voici quelques signes :

  • fatigue anormale
  • manque d’énergie
  • augmentation du rythme cardiaque
  • diminution de la force musculaire
  • chute de cheveux

Manque de fer : comment le traiter ? 

Le diagnostique se fait grâce à un test sanguin qui vérifie le taux de ferritine dans le sang. Lorsque le taux est faible, le médecin peut vous prescrire des suppléments en fer sous forme comprimé ou liquide. Attention : ne pas prendre ce genre de médicament sans avis médical.

Pour prévenir le manque de fer, favorisez la consommation de viande rouge, d’abat, de poisson gras, de fruits et de légumes. Ce sont les meilleures sources en fer. Vous pouvez également recourir aux compléments alimentaires riches en fer pour ajuster la quantité quotidienne nécessaire au bon fonctionnement des cellules.

Si vous ne présentez pas de déficit d’apport en fer, il est inutile d’augmenter sa consommation :  un excès de fer peut être dommageable pour la santé.

Mettez plus de fer dans votre alimentation !