Fini l’été, l’automne est bel et bien installé. Si le changement de saison a une incidence sur la santé et l’humeur des humains, les animaux de compagnie ne sont pas épargnés. Alors, comment bien prendre soin de son animal pendant cette saison ? On fait le point avec SHOP PHARMACIE.

  1. Gare aux puces et aux tiques !

Elles sont malheureusement encore là : il est donc primordial de continuer à traiter votre animal, mais aussi et surtout votre habitation. Le saviez-vous ? 95 % des puces habitent dans l’environnement proche de l’animal tandis que seules 5 % se trouvent sur l’animal.

Il faut également penser à vermifuger l’animal régulièrement : tous les 6 mois pour les animaux passant beaucoup de temps à l’extérieur et tous les 3 mois pour les animaux qui restent beaucoup plus en intérieur. Astuce : pensez à vermifuger à chaque changement de saison pour plus de tranquillité.

  1. Mue : attention aux boules de poils

Toutes les boules de poils ne sont pas mignonnes, car certaines peuvent être néfastes pour la santé de nos animaux. En effet, l’automne est la période durant laquelle les chiens et les chats muent pour se débarrasser de leur pelage d’été.

Si les poils des chiens tombent tous seuls ou lorsqu’ils se grattent, les chats pour leur part sont contraints de se débarrasser de leur mue lors de leur toilette. Grâce à leur langue râpeuse, les chats peuvent attraper les poils qui tombent et les ingérer. Les poils ainsi avalés sont ensuite évacués par les selles. Or, il peut arriver que la quantité de poils formant ainsi des boules peuvent ensuite occasionner des trucs digestifs plus sérieux (vomissements, occlusion intestinale…) selon la longueur des poils, l’âge ou l’état de santé du chat. Il est donc important de brosser les poils des chats et des chiens régulièrement durant l’automne.

  1. Quand les articulations font mal

Les chiens et chats âgés peuvent souffrir des articulations (arthrose) à l’arrivée de l’automne. En cause, le froid et l’augmentation d’humidité dans l’air. Surveillez votre animal durant cette saison : des difficultés à se lever, se déplacer ou grimper doivent donner l’alerte. Une consultation chez le vétérinaire s’impose.

Si votre compagnon à 4 pattes souffre d’arthrose, ne bannissez pas les sorties pour autant : modérez-en l’intensité.

  1. Des sorties en forêt sous haute vigilance

Les belles couleurs automnales peuvent donner des envies de balades forestières. Attention toutefois : les périodes de chasse reprennent en septembre. Assurez-vous que vous vous promenez sur un territoire sans danger. Dans le doute, faites attention à bien garder votre chien en laisse ou à ne pas le laisser trop s’éloigner.

Autre danger forestier : les champignons. C’est la période de récolte, mais malheureusement on ne trouve pas que des champignons bons et comestibles ! Cette période de l’année représente un taux de contamination par les champignons plus élevé. Ingestion de certains champignons toxiques exigent une intervention en urgence du vétérinaire.

  1.  Attention à la cataracte

La diminution de la lumière peut affecter l’épaisseur et l’efficacité de la cataracte. Si vous remarquez une sorte de voile blanc dans yeux de votre chien ou de votre chat, il faut aller consulter le vétérinaire.

  1. La visibilité en priorité

En automne, la nuit tombe beaucoup plus tôt. Si vous êtes adepte des balades en forêt ou dans de grands espaces, il peut être plus judicieux de faire en sorte que votre compagnon soit visible lorsque la visibilité est basse. Mettez-lui un manteau ou un gilet de couleur vive. Il existe également des dispositifs fluorescents ou à LED tels que des gilets ou des colliers pour repérer son chien plus facilement dans l’obscurité.

 

Abordez l’automne en toute sérénité avec vos chers compagnons à 4 pattes.