Le lait maternel est adapté aux besoins nutritionnels de bébé. Sa composition en protéines, acides gras, minéraux et anticorps est bénéfique pour la santé et le développement de votre enfant. C’est pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de nourrir les bébés exclusivement au lait maternel pendant les six premiers mois de leur vie. SHOP PHARMACIE vous donne des conseils utiles pour réussir l’allaitement maternel.

Pourquoi allaiter bébé ?

Le lait maternel a de nombreux avantages, tant pour le bébé que pour la maman :

Les avantages pour bébé

Pour bébé, le lait maternel favorise la digestion, le développement sensoriel et cognitif. Grâce aux anticorps présents dans le lait, les risques d’infections gastro-intestinales (telles que la diarrhée) sont réduits par rapport aux nourrissons alimentés avec du lait artificiel. De plus, les bébés nourris au lait maternel sembleraient moins exposés au risque d’obésité infantile.

Au-delà de l’acte de nourrir, l’allaitement répond également au besoin d’affection entre la mère et son enfant. Pendant l’allaitement la peau de la maman et celle de son bébé sont fréquemment en contact. Le nouveau-né reconnaît ainsi l’odeur de sa mère et celle de son lait. Le lien d’attachement se tisse autour de cette odeur.

Les avantages pour la maman :  

Pour la maman, l’allaitement diminue les risques de cancer du sein et des ovaires, accélère les contractions de l’utérus, ce qui lui facilite une remise en place rapide. L’allaitement exclusif au sein maternel durant les six premiers mois entraîne souvent un arrêt des règles chez la mère. C’est une méthode naturelle de contrôle des naissances. Toutefois, elle n’est que temporaire et respecte des conditions précises. On recommande ainsi d’utiliser un autre moyen de contraception pour le long terme.

Les premiers jours de l’allaitement

Il est conseillé de commencer l’allaitement dès la première heure qui suit la naissance. Après la naissance, les seins sécrètent d’abord du colostrum. C’est un lait de couleur jaune orangé qui est riche en vitamines, minéraux et anticorps. Si bébé n’est pas prêt à boire, maintenez-le en « peau à peau » et réessayez de l’allaiter plus tard.

Vers le cinquième jour, le colostrum sera remplacé par un lait plus blanc et transparent, tout aussi nutritif. Au fur et à mesure que votre bébé grandit, la quantité de lait produite sera proportionnelle à ses besoins. Allaitez votre enfant dès qu’il montre les premiers signe de faim. Plus le sein se vide, plus il produit du lait pour combler les besoins énergétiques de votre enfant.

Comment savoir si bébé a faim ?

N’attendez pas qu’il pleure : si sa bouche fait des mouvements de succion, si ses bras et ses jambes s’agitent, s’il porte les mains à sa bouche, c’est le moment de le nourrir. Si vous attendez qu’il pleure, il sera plus difficile à mettre au sein.

Une fois avoir détecté les signes qui indiquent que votre bébé a faim, assoyez-vous confortablement et portez-le à votre sein. Vous pouvez effleurer ses lèvres avec votre mamelon pour qu’il ouvre la bouche. À la fin, insérez un doigt au coin de sa bouche pour le retirer du sein. Il existe plusieurs positions pour allaiter (semi-assise, madone, couchée…) : choisissez celle que vous trouvez la plus confortable.

Mamelons sensibles et douloureux

Il est possible de ressentir de l’inconfort pendant les premiers jours à cause de la sensibilité des mamelons. Généralement, la douleur passe après quelques jours. Si la cause est en partie hormonale, des facteurs comme une mauvaise prise du sein par le bébé peut engendrer des inconvénients.

Dans le cas où la douleur persiste même après avoir corrigé la prise du sein, il faut demander conseil auprès d’un professionnel de santé. Une douleur persistante pourrait cacher un problème de santé. Par ailleurs, des crevasses (petites lésions du mamelon) apparaissent souvent les premiers jours de l’allaitement. Elles sont douloureuses et peuvent s’infecter. Pour limiter leur apparition, veillez notamment à bien positionner le bébé au sein et à ne pas le retirer trop brusquement.

Toujours allaiter, même à la reprise du travail

À la reprise du travail ou des études, il est quand même possible de poursuivre l’allaitement. En semaine, vous pouvez allaiter matin et soir. Les jours de repos, faites-le régulièrement pour continuer à stimuler la production de lait. Une autre méthode consiste à extraire votre lait et le laisser à la personne qui prendra soin de bébé en votre absence. Comment recueillir et conserver son lait ?

L’extraction manuelle : Elle consiste à masser les seins autour de l’aréole pour retirer le lait. Il est ensuite recueilli dans un récipient propre et stérile placé sous le sein.

Le tire-lait : Il s’agit d’une ventouse placée sur le sein qui aspire le lait. Le tire-lait peut être mécanique ou électrique.

Le lait recueilli doit être conservé dans les conditions suivantes :

  • À température ambiante (22°C max) durant 4 heures maximum.
  • Au réfrigérateur (+4°C) pendant 3 jours maximum.
  • Au congélateur (-18°C) pendant 6 mois maximum.

N’oubliez pas de mentionner sur le récipient la date de collecte du lait. Le lait décongelé est à consommer dans les 24 heures et ne doit jamais être recongelé. Le lait maternel peut être décongelé au réfrigérateur ou en le plongeant dans un bol d’eau tiède (37°C). Ne jamais le décongeler au micro-ondes afin d’éviter que les composantes du lait soient détruites.

 

L’allaitement maternel a des effets bénéfiques sur la santé de l’enfant et de la mère. C’est pourquoi l’OMS recommande de nourrir bébé exclusivement au lait maternel durant les six premiers mois de sa vie avant d’intégrer progressivement des aliments complémentaires.