Ces derniers temps, les températures ont grimpé. La chaleur en été, c’est souvent bien plus agréable que le froid de l’hiver. Mais parfois, la chaleur peut aussi faire souffrir et nous être néfaste. Sommeil perturbé, déshydratation, coup de chaleur… Plusieurs précautions sont alors nécessaires pour ne pas avoir à souffrir des effets de chaleur. Conseils et astuces pour vivre son été plus sereinement.

Que faire en cas de fortes chaleurs ?

Certes, on a envie de profiter enfin du beau temps et des hautes températures. Cependant, une exposition trop longue à de fortes chaleurs peut avoir des conséquences que l’on ne soupçonne pas toujours ! Il est important d’observer et de faire observer à son entourage les recommandations suivantes :

  • Évitez de sortir durant les heures les plus chaudes (généralement l’après-midi)
  • Couvrez-vous la tête et la nuque en cas de fort ensoleillement pour éviter l’insolation, surtout chez les petits enfants, les personnes âgées et les personnes travaillant en extérieur. Bien sûr, on n’oublie pas de mettre une protection solaire sur les parties du corps exposées au soleil. Ce n’est pas réservé qu’à la plage !
  • Rafraîchissez-vous souvent le visage, la nuque, les avant-bras etc. à l’aide d’une serviette préalablement humidifiée ou d’un brumisateur d’eau.
  • N’attendez jamais d’avoir soif pour boire ! La sensation de soif apparaît lorsque le corps est déjà plus ou moins déshydraté. Buvez environ 1,5 L à 2 L d’eau par jour (c’est-à-dire environ 6 à 10 verres, selon leur contenance). Il ne faut pas non plus boire trop d’eau : on est possible de mourir d’une trop grande quantité d’eau dans le corps (intoxication à l’eau ou hyperhydratation).L’eau est la meilleure boisson pour s’hydrater et se désaltérer. Cependant, pour varier les plaisirs, vous pouvez opter pour du thé, des tisanes et occasionnellement du jus de fruits, des smoothies, de la limonade, dans l’idéal faits maison.
    Bon à savoir : l’eau provient aussi des aliments que nous mangeons. Ainsi, privilégiez les fruits et légumes à forte teneur en eau (concombre, pastèque, tomates, pêches, laitue, carottes, poivrons…), les soupes et autres potages.

Une chaleur trop importante est nocive pour tout le monde. Cependant, les nourrissons, les jeunes enfants et les personnes âgées sont les plus fragiles face à la chaleur. Il convient donc de surveiller à ce qu’ils hydratent correctement : la sensation de soif est moins performante chez les personnes âgées (et donc leur état déshydratation est plus avancée lorsqu’elle se manifeste) et les enfants en bas âge oublient parfois de signaler qu’ils ont soif.

Coup de chaleur, insolation : les signes d’alerte

Une longue exposition à la chaleur ou sous le soleil peut occasionner des coups de chaleurs (hyperthermie) ou des insolations. Ces deux cas ne doivent pas être pris à la légère : dans les cas les plus sévères, un coup de chaleur peut provoquer des troubles neurologiques, un coma voire même le décès de la personne. Les personnes âgées et les nourrissons sont particulièrement à surveiller, car extrêmement vulnérables aux coups de chaleur. Voici les principaux symptômes d’un coup de chaleur ou d’une insolation :

  • maux de tête, grande fatigue soudaine, fièvre
  • très forte envie de boire
  • pouls accéléré, vertiges, étourdissements, voire évanouissement
  • rougeurs au visage, peau et langue sèches
  • douleurs musculaires, crampes, difficultés à se déplacer correctement
  • nausées, vomissements
  • diminution voire disparition de la sueur, des pleurs et des urines

Une peau sèche est facilement reconnaissable en ce qu’elle reste plissée plus longtemps lorsqu’on la pince et qu’elle manque d’élasticité. Chez les individus qui ne peuvent pas parler (nourrissons…), une peau sèche, rouge et des pleurs doivent alerter. Il faut appeler le 15 face à une personne présentant plusieurs signes d’un coup de chaleur, surtout s’il s’agit d’une personne âgée ou d’un enfant en bas âge. Les premiers gestes à effectuer dans tous les cas sont de mettre immédiatement la personne à l’ombre, de la rafraîchir et lui de donner de l’eau à boire.

Attention : ne jamais laisser un enfant, un animal ou toute autre personne seul et enfermé dans une voiture restée en plein soleil ! De nombreux cas de décès par méconnaissances des conséquences sont à déplorer chaque année dans le monde.

Comment bien dormir en cas de fortes chaleurs ?

C’est la grande question que tout le monde se pose : comment bien dormir malgré les fortes chaleurs ? La chaleur perturbe le sommeil : il est plus difficile d’entrer dans un sommeil profond. C’est pourquoi on a tant de mal à dormir lorsque la température dépasse un certain nombre de degrés (plus précisément au-delà de 19 degrés). À l’inverse, la fraîcheur favorise la production de mélatonine, hormone qui favorise le sommeil. Pas de panique, il existe plusieurs astuces pour rester au frais :

  • Fermez les volets durant la journée : cela évitera que la pièce ne se réchauffe en cas de forte chaleur. En revanche, ouvrez les fenêtres pendant la nuit pour faire entrer de l’air frais ; laissez si possible la porte de votre chambre ouverte pour faire circuler l’air.
  • Buvez beaucoup d’eau avant de dormir. Astuce : gardez une petite bouteille d’eau à côté de votre lit. Évitez à tout pris de boire de l’alcool : celui-ci fait augmenter la température du corps.
  • Mangez léger le soir : cela limite l’activité de l’estomac et génère ainsi moins de chaleur corporelle.
  • Prenez une douche tiède avant de dormir.
  • Dormez (presque) nu-e : dormir dans le plus simple appareil permet d’avoir des couches de vêtements en moins et limite ainsi la température du corps.
  • Ventilateur : oui, à condition que le vent généré ne vous arrive pas directement sur le corps, au risque d’attraper froid.

Ne prenez pas les coups de chaleur à la légère !