Vous voulez partir en vacances, mais ne voulez pas vous séparer de votre votre cher compagnon à quatre pattes ? Et si vous l’emmeniez avec vous ? Toutefois, emmener son chien vacances nécessite une organisation bien rodée. Suivez le guide !

Vacances avec son chien : les préparatifs

Vous avez décidé d’emmener votre cher ami à quatre pattes avec vous : vous avez bien raison ! Voyager avec un chien est un vrai plaisir et permet de renforcer la complicité qui existe déjà entre vous. Cependant, cela ne s’improvise pas, surtout en ce qui concerne les démarches administratives et médicales :

  • Au niveau administratif : votre animal doit être inscrit au ICAD (Identification des CArnivores Domestiques) à l’aide d’une puce ou d’un tatouage ; vérifier également que votre assurance multirisques couvre les dégâts causés par les animaux. Certaines compagnies d’assurance peuvent proposer des contrats d’assurance spécifiques pour votre animal en cas de frais vétérinaires d’urgence ou de nécessité de rapatriement. Enfin, si vous voyagez hors de France, votre chien doit obligatoirement posséder un passeport, délivré exclusivement par un vétérinaire habilité après vérification que l’animal est vacciné contre la rage et qu’il a une puce et/ou un tatouage d’identification..
  • Au niveau médical : l’animal doit avoir ses vaccins à jour : le vaccin anti-rabique (contre la rage) est obligatoire ; cependant, certains pays fixent des règles sanitaires supplémentaires (vaccin contre les tiques, vermifuges…) : renseignez-vous bien. Si besoin, consultez un vétérinaire avant votre départ pour faire le point. Par précaution, vermifugez et traitez votre animal contre les puces avant le départ, à titre préventif.

Quand tout est prêt, préparez les affaires de votre cher toutou : prévoyez un kit santé (trousse de pharmacie, soins anti-parasitaires…) et emportez un ou plusieurs objets familiers pour qu’il ne sente pas perdu (couverture, jouets favoris, gamelles, panier…)

Vacances avec son chien : le transport

Là aussi, une bonne préparation est de mise, notamment en ce qui concerne les transports en communs (train, avion, bus, bateau…). Reportez-vous assez tôt aux conditions d’accès des animaux de chaque compagnie; certaines ne les acceptent pas.

Le plus pratique ? Voyager en voiture : itinéraire souple, pauses régulières… Toutefois, il faut respecter quelques règles : ne placez jamais un chien dans le coffre : il pourrait mourir asphyxié par les gaz d’échappements. Placez-le sur la banquette arrière ou encore mieux dans une cage de transport. Assurez-vous de vous arrêtez toutes les deux heures pour le faire boire ainsi que lui laisser se dégourdir les pattes. Lors du trajet, évitez d’actionner la climatisation et vérifiez qu’il ne fasse pas trop chaud non-plus. Attention : Ne laissez jamais un animal seul dans une voiture garée en plein soleil.

À savoir : les chiens sont très susceptibles d’avoir le mal des transports (1 chien sur 6), surtout s’ils n’y ont pas été habitués dès le plus jeune âge. Résultats : nausées, anxiété et éventuellement vomissements. Regardez du côté de l’homéopathie ou de la phytothérapie. 3 granules de Nux Vomica 5CH peuvent être indiquées contre le mal des transports. Autre solution : le spray Rescue de Fleurs de Bach : anti-stress réputé, existe aussi pour nos amis les animaux.

Vacances avec son chien : le séjour

Ça y est, vous êtes arrivé à destination : il est temps d’en profiter, vous et votre chien. Selon le lieu de vacances, veillez à bien hydrater votre chien si le climat est plus chaud que ce dont il a l’habitude.

Avec ce changement de décor, votre animal sera également plus aventurier : faites attention à bien vérifier son pelage tous les jours pour surveiller les éventuelles tiques ou autres puces qui auraient pu s’y loger (voilà pourquoi vous devriez toujours avoir un tire-tiques sur vous). De même, comme il se dépensera plus, prévoyez des quantités plus importantes de nourriture. Mais attention, ne chamboulez pas ses habitudes : il doit manger aux mêmes heures fixes.

On n’oublie pas que l’on est responsable de son chien : il faut que le séjour se passe bien, pour vous mais aussi pour les autres vacanciers. Tout bruit, toute divagation ou toutes déjections non ramassées peuvent être l’objet d’amendes. Si vous souhaitez aller à la plage, assurez-vous qu’elle y autorise les animaux.

Ne pas amener son chien en vacances

Malheureusement il est parfois préférable de renoncer à emmener votre cher toutou avec vous en vacances ! Destination lointaine, climat difficile… Certaines conditions peuvent au final se révéler néfastes pour son bien-être. Et puis, c’est une belle preuve d’amour que de vouloir laisser son compagnon à quatre pattes entre de bonnes mains et de bonnes conditions. Ne soyez pas triste, votre toutou ne le vivra pas mal.

Maintenant, plusieurs solutions s’offrent à vous : vous pouvez optez soit pour une garde à domicile (par un membre de la famille, une de vos connaissances ou par un intervenant externe), soit pour un hébergement en pension ou en famille d’accueil. Dans les deux derniers cas, prenez bien le temps d’évaluer l’endroit où votre chien séjournera et de parler aux personnes qui en auront la charge : il faut que vous soyez rassuré. Si possible, habituez votre chien quelques jours avant votre départ à son nouveau lieu de résidence temporaire. À savoir : si le vaccin contre la rage est le seul qui soit obligatoire au niveau législatif, les autres vaccins (maladie de Carré, hépatite, leptospirose, parvovirose) pourront être exigés si vous souhaitez placer votre animal en pension.

À votre retour, votre chien sera super heureux de vous retrouvez ! Soyez prêt à jouer avec lui pour renouer progressivement la complicité entre vous.

Préparez soigneusement vos vacances avec votre cher compagnon : il vous le rendra bien !