À quoi est dû le mal de gorge ? 

Le mal de gorge est un symptôme plutôt qu’une maladie en tant que telle. Le plus souvent le mal de gorge est dû à des infections (angine virale ou bactérienne, laryngite, pharyngite…). Cependant, il peut aussi être causé par d’autres motifs : tabagisme, reflux gastro-oesophagien (RGO), pollution, allergie ou encore inhalation de certaines substances chimiques.

Le mal de gorge se traduit par une douleur de la gorge, mais aussi parfois des difficultés à avaler la nourriture et les liquides. Il peut être diffus ou plus localisé (dans les amygdales, le pharynx ou le larynx).

Mal de gorge : comment le soulager naturellement ? 

Il est important de traiter d’abord la cause du mal de gorge. Toutefois, de nombreuses astuces permettent de soulager la douleur causée par le mal de gorge :

  • Boire beaucoup : Buvez de préférence de l’eau, qui réhydrate la muqueuse du pharynx et diminue les douleurs. Astuce : préférez les boissons chaudes qui auront plus d’effet. Des infusions à base de thym, de sauge ou d’eucalyptus feront du bien à une gorge irritée.
  • Le miel : Le miel, grâce à ses propriétés antibactériennes, apaisera les maux de gorge. Dilué dans une tisane ou un thé (avec un peu de jus de citron) ou pris pur, le miel est un bon remède à moindre coup. Attention : il est déconseillé de donner du miel aux enfants de moins de 1 an.
  • User de gargarisme : À base de sel, de vinaigre de cidre, de gingembre ou encore de bicarbonate de soude… il existe une multitude de recettes de gargarismes pour soulager les maux de gorge. Ils sont à effecteur plusieurs fois par jour pour plus d’efficacité.
  • Ne pas trop chauffer la maison : Un air trop chaud est plus susceptible d’assécher davantage la gorge. La température ne devrait pas excéder 19°C. Pour humidifier un peu une pièce, vous pouvez placer un récipient d’eau sur le radiateur ou utiliser un humidificateur.
  • Ne pas trop forcer sur sa voix : Lorsque le larynx est enflammé, la voix peut en pâtir. Il est nécessaire alors de ne pas trop forcer sur la voix, ce qui pourrait irriter encore plus la gorge, mais aussi les cordes vocales et provoquer une extinction temporaire de voix.
  • Évitez les aliments trop acides ou trop salés : Ils risqueraient d’enflammer davantage la gorge. Si les aliments passent difficilement, privilégiez ceux avec une consistance plus liquide.

Du côté des autres solutions 

Généralement, le mal de gorge disparaît en quelques jours. Cependant, il peut être très gênant, particulièrement lorsqu’il est assez douloureux. Si les solutions naturelles ne vous ont pas donner satisfaction, vous pouvez opter pour les produits contre le mal de gorge (pastilles, sirop, sprays gorge…), majoritairement à base de plantes et de produits naturels.

Les médicaments anti-mal de gorge peuvent aussi être d’une grande aide, surtout lorsque l’inflammation est importante. Ils ont des propriétés antibactériennes, antiseptiques, mais aussi antalgiques (antidouleurs). Pour les adeptes d’homéopathie, sachez qu’il existe des médicaments homéopathiques dédiés spécialement à soulager les maux de gorge.

Il convient néanmoins d’être prudent avec ce genre de produits et de médicaments, notamment en ce qui concerne les enfants (d’ailleurs ces médicaments sont déconseillés au enfant de moins de 6 ans à cause du risque d’étouffement). Parce qu’ils sont très sucrés, ils peuvent paraître plus inoffensifs que d’autres médicaments. Cependant, veillez à bien respecter la dose recommandée, sans quoi ils ne seraient plus du tout efficaces.

Les complications du mal de gorge

Si le mal de gorge persiste pendant plus de 10 jours ou si vous remarquez un de ces signes (ganglions dans la gorge, mal aux oreilles, au sinus, de la fièvre, des frissons, des céphalées, grande difficulté à s’alimenter), il est nécessaire de consulter un médecin pour en trouver les causes.

 

Promis, vous n’aurez plus de chat dans la gorge !