Le jeûne est une pratique ancienne. Au-delà de l’effet thérapeutique, il était associé à la prière pour bénéficier, dit-on, de bénédictions spirituelles. L’expérience qu’a vécu le psychiatre Youri Nicolaev en URSS a été révélatrice dans les années 1950. En effet, il a laissé faire des patients atteints de schizophrénie qui refusaient de s’alimenter. Après plusieurs jours, il remarque une amélioration importante dans leur état de santé. Aujourd’hui, le biochimiste américain Valter Longo relance le débat avec le résultat de ses recherches sur les effets du jeûne dans le traitement du cancer par chimiothérapie. Votre pharmacie en ligne shop-pharmacie.fr fait le point pour vous.

Les vertus thérapeutiques du jeûne

Se priver de nourriture en buvant seulement de l’eau, du thé, ou du bouillon de légumes s’est révélé être efficaces sur certains maux tels que :

  • L’hypertension
  • Les allergies
  • Les problèmes de peau
  • Les maladies digestives
  • L’asthme et le diabète

Bien qu’il n’existe pas beaucoup d’études cliniques sur le jeûne, les observations rendues publiques par ceux qui s’y intéressent soutiennent que le jeûne permet à l’organisme de se reposer. Ainsi, le système immunitaire a le temps de se régénérer. Suite à des tests réalisés sur des rongeurs, le professeur Valter Longo aurait découvert que le jeûne pourrait contribuer à réduire les effets secondaires d’une chimiothérapie. Cependant, en l’absence de recherches cliniques effectuées sur l’homme, ces résultats ne peuvent pas être automatiquement transposés sur les êtres humains.

Débat sur les risques potentiels

Depuis peu, l’intérêt porté au jeûne thérapeutique grandit. Les réactions faisant l’éloge des mérites cliniques du jeûne augmentent. Des cliniques naissent un peu partout en Europe proposant des cures de jeûne thérapeutique. L’Allemagne et la Russie ont déjà introduit le jeûne comme méthode thérapeutique dans la médecine. Toutefois, ce n’est pas encore une réalité en France : on parle plus de jeûne de prévention, qui est strictement encadré par des personnes qualifiées. Jeûner est-il risqué pour la santé? Les spécialistes sont divisés sur le sujet.

Certains font le constat des liens étroits qu’il existe entre le jeûne et la spiritualité, sans toutefois observer d’impacte significatif sur la santé des pratiquants. D’autres sont plus catégoriques : ils affirment que le jeûne est nuisible pour la santé. C’est l’exemple des patients atteints du cancer et qui sont très amaigris. Il y a un risque de dénutrition et de perte de la masse des muscles. Pour ceux atteints d’une pathologie cardiaque, le jeûne est déconseillé car le muscle du cœur n’est pas à l’abri d’une perte de matière.

Il est évident que plus d’études sont nécessaires pour démontrer des éventuels bienfaits du jeûne sur la santé. Pour le moment, le jeûne a du mal à trouver une place dans la médecine traditionnelle.