Téléviseurs, smartphones, ordinateurs… Nous passons toujours plus de temps devant les écrans, sources de lumière bleue. Cependant, cette lumière bleue est-elle aussi nocive qu’on nous laisse penser ? Existe-il des astuces pour réduire notre exposition ? Détails et explications.

Qu’est-ce que la lumière bleue ?

La lumière bleue fait partie du spectre de la lumière visible : nous y sommes donc naturellement exposés tous les jours et en permanence. Celle-ci se décompose en deux parties : la lumière bleu-violet et la lumière bleu-turquoise.

La lumière bleu-turquoise est inoffensive, car elle joue un rôle capital dans la régulation de notre sommeil, de nos hormones et de nos humeurs. L’exposition naturelle à cette lumière bleu-turquoise est donc bénéfique. En revanche, les lumières artificielles produisent beaucoup plus de lumière bleu-violet que la lumière naturelle. Le souci : la lumière bleu-violet se trouve dans le spectre nocif pour nos yeux (plus proche des ultra-violets).

De nos jours, la plupart des écrans, mais aussi des éclairages, utilisent la technologie LED, qui produit beaucoup de lumière bleue. Or, certains d’entre nous passent plus de 6 heures devant un écran (téléviseur, ordinateur, téléphone…) et l’exposition à cette lumière bleue pendant de longues périodes peut devenir nocif pour la rétine à long terme. En effet, selon de récentes études, la lumière bleue nocive pourrait entraîner la mort définitive des cellules de la rétine.

Lumière bleue à haute intensité : quelles conséquences ?

Les conséquences d’une exposition importante à ce spectre de la lumière bleue sont multiples :

  • à court terme : fatigue oculaire chronique
  • à moyen terme : perturbation de l’humeur et du sommeil 
  • à long terme : risque accru de DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge), mais aussi dépression

Soulager la fatigue visuelle oculaire 

Première conséquence d’une surexposition de lumière bleue au quotidien, la fatigue oculaire numérique est aujourd’hui la première source d’inconfort sur ordinateur. Ses symptômes sont : maux de tête, yeux secs, vision trouble et sensation de fatigue.

Selon une étude américaine du Vision Council en 2013, 70% des Américains adultes ont déjà rencontré des symptômes de fatigue oculaire numérique, mais n’auraient pas consulté d’ophtalmologue. Or, à long terme, une fatigue oculaire non prise en charge peut provoquer une baisse de productivité et nuire à l’apprentissage.

L’utilisation de larmes artificielles, mais surtout un réajustement des habitudes d’utilisation des écrans peuvent soulager les symptômes de fatigue oculaire. Il est aussi important de consulter un ophtalmologue.

Comment se protéger des effets de la lumière bleue ?

Au quotidien 

Si vous utilisez beaucoup les écrans, notamment au travail, voici quelques astuces pour limiter l’impact de la lumière bleue sur les yeux, mais aussi sur le bien-être :

  • Faites de petites pauses toutes les heures
  • Évitez les écrans très brillants 2 à 3 heures avant le coucher. Si vous avez l’habitude de lire des livres sur tablette, optez pour une liseuse dont la technologie d’éclairage est beaucoup douce pour les yeux et n’impacte pas le sommeil.
  • Portez des lunettes qui filtrent la lumière bleue ou installer un filtre anti-lumière bleue sur son écran d’ordinateur.
  • Réglez la température de couleur de ses écrans afin de réduire l’émission de lumière bleue. Des logiciels (appelés aussi filtres numériques) peuvent vous aider à régler vos écrans, même sur smartphone.
  • Une alimentation riche en légumes verts et en fruits peut contribuer à protéger les cellules de la rétine et ainsi limiter l’impact de la lumière bleue.
Préserver les enfants

Il faut commencer à protéger les enfants dès le plus jeune âge : ils font partie d’une génération constamment en contact avec les écrans et leurs yeux sont plus vulnérables.

  • Les enfants ne devraient pas être exposés aux écrans avant l’âge de 3 ans
  • Pas d’écrans de grand matin et avant le coucher afin de garantir une bonne nuit de sommeil
  • Éviter d’installer des écrans dans les chambres
  • Assurez-vous qu’ils soient à une distance correcte des écrans

 

La lumière bleue, à consommer avec modération !