La diversification alimentaire est une des étapes les plus importantes de la vie de bébé. En effet, l’enfant commence à découvrir de nouveaux goûts et de nouvelles textures. C’est pourquoi cette étape doit se faire progressivement. Le passage du lait maternel ou du biberon aux petits repas pour bébé est nécessaire pour couvrir les besoins alimentaires de l’enfant. Quand commencer à introduire des morceaux dans ses repas ? Quels types d’aliments pouvez-vous lui donner ? Comment les préparer ? SHOP PHARMACIE vous répond à toutes ces questions.

Premiers repas de bébé : une alimentation variée

Introduire des morceaux et faire découvrir au bébé des aliments de plus en plus homogènes permet de varier les goûts et d’augmenter son plaisir de manger.

Première étape de diversification alimentaire : de 4 à 12 mois

À partir du 4ème mois, bébé commence à découvrir le plaisir de manger. C’est donc le moment d’introduire des aliments autres que le lait tels que les légumes et les fruits. Il est recommandé de suivre le rythme de votre enfant, car cela varie d’un bébé à l’autre. Voici quelques signes qui montrent que votre bébé est prêt à manger des aliments complémentaires :

  • L’allaitement ou le lait du biberon ne sont plus suffisants.
  • Il porte des objets à sa bouche et essaye de les mâcher.
  • Il se tient assis.
  • Il est capable de repousser des objets.

Tout au long de cette étape de diversification, il est conseillé de conserver une alimentation lactée adaptée à votre bébé. Pour une transition progressive, commencez par introduire des légumes un par un : faites-les cuire à la vapeur puis mixez-les. Vous pouvez également opter pour des petits pots dont la composition est adaptée à bébé. Commencez par lui donner de la purée de légumes pendant le déjeuner uniquement ; après quelques semaines, vous pouvez ensuite lui en proposer le soir.

Après 2 semaines, vous pouvez introduire petit à petit de la compote de fruits cuits (pommes, poires, bananes…). Vers le 7ème mois, essayez d’introduire un peu de viande ou du poisson (environ 10 g), une fois par jour. Vous pouvez les mixer avec les légumes.

Il est recommandé de parler à un médecin lorsque vous introduisez dans l’alimentation de votre bébé un aliment dit allergène tels que les arachides, le blé, les fruits de mer, les graines de sésame, les noix, les œufs, le soya, les sulfites et la moutarde, surtout pour les enfants à risque d’allergie.

Deuxième étape de diversification alimentaire : bébé découvre les morceaux 
  1. Apprentissage de la mastication

À partir d’un an, et après l’apparition des incisives, le bébé est capable de croquer des aliments plus durs. Vous pouvez donc introduire de petits morceaux parsemés dans son repas. Même sans dents, bébé va apprendre à les détruire dans sa bouche en développant sa coordination musculaire et finira par maîtriser la mastication. Lors de cette phase, l’alimentation de l’enfant pourra se rapprocher de celle de ses parents. Toutefois, il a encore des besoins spécifiques et ne mangera pas comme les grands avant l’âge de 3 ans.

  1. De 1 à 3 ans : l’éducation alimentaire de bébé

Pour un jeune enfant âgé de 1 à 3 ans, il est essentiel de suivre une alimentation spécifique ainsi que de respecter des quantités adaptées. Afin de lui garantir une alimentation équilibrée, assurez-vous de lui fournir :

  • Du lait de croissance : il est recommandé jusqu’à l’âge de 3 ans en raison de son apport principal de calcium ainsi que d’autres vitamines responsables du bon développement de votre enfant. Vous pouvez aussi lui proposer des yaourts ou du fromage pour le goûter.
  • Des fruits et des légumes de textures variées (fruits ou légumes écrasés ou en morceaux)
  • Des produits céréaliers (riz, pâtes, pain…)
  • De la viande, du poisson ou des œufs (1/2 œuf ou une portion de 25 g à 30 g de viande par jour)
  • Des matières grasses : elles sont importantes dans l’alimentation de bébé (huile végétale, noix, olive…)
  • Des boissons, principalement de l’eau pure. Vous pouvez également lui donner un jus de fruits naturel une fois par jour.

Attention, c’est à cet âge que bébé commence à exprimer ses préférences alimentaires. Il est donc recommandé de lui faire prendre de bonnes habitudes !